E

Ecrire tous les jours… ou pas !

Il y a quelques jours j’ai été piquée par une conversation tout à fait anodine. Je parlais du programme que je béta-teste actuellement et qui a pour but d’aider les autrices à être constante dans l’écriture.

Une personne m’a demandé si moi j’écrivais tous les jours. Ce à quoi j’ai répondu : « Oui… là je n’ai pas écrit depuis deux semaines, mais… ». De quoi faire rire mes interlocuteurs ! Un peu confuse la meuf !

Après coup, j’ai pris le temps d’observer la situation et cette fameuse confusion. Même si pendant des mois et des mois, j’ai effectivement écrit 6 jours par semaine des scénarios (peu importe le stade du projet), j’ai réalisé qu’il ne s’agissait pas exactement d’écrire tous les jours.

Il s’agit de constance et d’automatisme d’écriture. Il s’agit de finir ses projets. Il s’agit de ne pas laisser son perfectionnisme / ses ombres / sa petite voix / la vie (rayer la mention inutile) nous empêcher d’écrire.

De plus, prendre un temps de pause sur un projet est indispensable pour avoir un minimum de recul.

Quand je dis que je n’ai pas écris ces deux dernières semaines, ce n’est pas tout à fait juste.

1. J’ai étudié une série dans le but de mieux comprendre quel était le genre dans lequel je voulais vraiment inscrire mon projet de série du moment (hello Homeland ! ) .

2. J’ai écrit des mails avec enjeux : celui où je proposais de bêta-tester un projet et les mails du projet en lui même. Enjeu, car je n’ai jamais fait ça et j’accepte d’être possiblement jugée par les personnes qui vont bêta-tester…

3. Enfin, j’écris cette newsletter que tu as sous les yeux.

Je me souviens de cette interview où l’autrice Cheryl Strayed exprime le fait qu’elle n’écrit pas tous les jours. C’est donc possible.

Enfin, il faut aussi vivre pour avoir quelque chose à écrire. CQFD.

CategoriesÉtat d'esprit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *