J

J’avoue, j’ai maté Selling Sunset ! Et ça a eu sur moi un effet inattendu…

Commençons par le début. “Selling Sunset”, c’est quoi ? Parce que je soupçonne que beaucoup d’entre vous n’en ont jamais entendu parler. Mon petit doigt me dit que vous êtes passé à côté ! 🤣


“Selling Sunset”, c’est une téléréalité américaine. Pléonasme ou presque ! Elle est diffusée sur Netflix. Le pitch : Des blondes californiennes siliconées et botoxées (très important le botox !) qui vendent des maisons luxueuses à LA. Pardon, ça c’est mon pitch ! Version wikipédia en bas de page.

Alors vu comme ça, me diras-tu, “en quoi ça m’intéresse… pourquoi tu as maté cette daube ?!”

  • déjà parce que c’est tellement scénarisé qu’on dirait de la fiction. Ils sont forts quand même. Je me suis fait avoir que veux-tu !
  • parce que ça ressemble à “recherche maison ou appartement” en beaucoup, beaucoup plus fou ! Avec une pointe de démesure, comme savent si bien le faire les américains.
    Et ce visionnage a eu un effet inattendu sur ma petite personne.

J’ai mis du Yang dans ma vie !

Tu es familière avec la conception du Yin et du Yang, n’est-ce pas ? Le Yin représentant en gros le recevoir, l’accueil et le Yang, le donner et l’action.

Et ben ces meufs, my god ! Elles assument clairement leur côté Yang. Dans la vente de maisons à 10 millions, elles sont badass ! Stratégie, négociation, tête dans les chiffres, tout y est.

Elles ont des ovaires et elles donnent envie d’en avoir ! On sort les talons, les chiffres précis et son pitch et on est prêtes à tout déchirer !

Allez, tente ! C’est une bonne façon d’instiller l’air de rien, du Yang dans ta vie. D’autant plus que la BO est canon !

Have fun !

Oraline 😘

La version wikipédia : La série gravite autour de l’agence immobilière The Oppenheim Group, spécialisée dans la vente de propriétés haut de gamme dans le quartier de Hollywood Hills, à Los Angeles. La série suit précisément un groupe d’agentes immobilières dans leur vie personnelle et professionnelle.

  1. moore says:

    Elene, admirative devant tant de talent
    Le rêve d’Elene c’est d’écrire…. écrire encore et encore
    mais Elene fait parti de ce genre de personnage qui à tout dans la tête et qui fait un blocage à l’écriture et surtout elle ne sait absolument pas aligné sans faute d’ortho et de syntaxe quelques phrases …
    L’autre c’est moi
    Mon monde intérieure. Mais il y a également quelque chose que j’ai remarqué, qui est le fait de très bien réussir à faire des discours, écrire des choses dans ma tête, mais l’incapacité totale à le retranscrire à haute voix ou par écrit, J’ai réfléchi plusieurs fois à ça, car c’est toujours une intense frustration de ne pas pouvoir retranscrire ce qui nous paraissait si juste et puissant intérieurement. J’imagine que tout le monde à son monde intérieur et que la communication de ses idées implique forcément d’accepter de se séparer de l’expérience intime de sa pensée.

    1. Oraline says:

      Merci pour ton commentaire Elene. En effet, je pense comme toi que communiquer ses idées c’est décider de ne pas retenir. C’est en fait un acte généreux. Mais on ne se sépare jamais de l’expérience intime de sa pensée, et tant mieux. C’est précieux. En revanche, lorsqu’on communique on s’accepte soi tout entier, on accepte notre moi qui est relation avec l’autre. En somme, on accepte d’être un humain imparfait.
      Pour se débloquer et écrire, trois conseils :
      – aller chercher du côté de l’amour de soi
      – commencer pour soi, en acceptant de noircir les pages de manière automatique (cf : libérez votre créativité de Julia Cameron)
      – commencer petit, partager ses textes avec un cercle de confiance, là où l’on se sent à l’aise mais qui étire tout de même un peu nos capacité à partager. Puis agrandir petit à petit le cercle et la dimension de ses projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.