M

Maintenant, je le dis

Dire, ne pas enfouir

Avoir des conversations difficiles pour se reconnecter aux personnes qu’on aime et qui nous aime.

Dire son rêve tout haut pour qu’il se réalise.

Dire ce que tu perçois de la personne en face de toi en toute bienveillance pour que les bonnes portes s’ouvrent pour elle.

Dire ta douleur pour qu’elle ne se loge pas dans ton corps.
Dire ta douleur pour permettre à d’autres d’évacuer la leur.

Dire qui tu es pour être accepté comme tel et ne jamais avoir à te travestir.

Dire ton bonheur pour l’honorer.
Dire ton bonheur pour le partager.

Dire ton histoire pour choisir quelle couleur lui donner.
Dire ton histoire pour te rendre compte de ta force.
Dire ton histoire pour savoir où tu vas.

Dire ce qu’il y a au fond de toi pour mieux te comprendre.
Dire ce qu’il y a au fond de toi pour que les autres te comprennent davantage.

Dire pour gagner du temps.

Dire pour désamorcer les conflits

Dire tes limites pour te faire respecter

Dire sa peur pour l’exorciser

Dire à soi même ce que l’on a besoin d’entendre.

C’est sans fin.

Dire, ne pas enfouir. C’est une nécessité.

Ça vient d’où ?

Ce texte répond à une des problématiques de ma vie ou du moins de la première partie de ma vie : la difficulté à communiquer.

Avec l’art, je finis d’exorciser le sujet et j’accepte d’avoir changée. De ne plus être cette personne timide qui n’ose pas dire par peur du conflit.

Je n’aime toujours pas le conflit mais j’aime désormais verbaliser.

  1. Tiphanie says:

    Oh oui, ça se lit dans ce chouette blog que tu aimes verbaliser ! Et cela fait beaucoup de bien de te lire, alors un grand merci pour ta contribution lumineuse, pleine d’humilité et de finesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *