M

Mon expérience en co-écriture

La version courte : C’est une expérience extra. Vraiment ! Sans mon co-auteur, je n’en serai pas là. Wink, wink !

Aller, je te donne aussi la version longue ! :

Comment j’ai trouvé un co-auteur ?

Et bien le hasard a bien fait les choses mais je l’ai quand même bien aidé. Tu te souviens de ces actions que je conseille aux scénaristes débutantes ? Et bien, assez tôt dans on parcours, j’ai adhéré à une association de scénaristes à Lyon (l’Accroche scénariste).

Et puis je me suis inscrite à un atelier qui durait 6 mois, en janvier 2020. Un atelier séries où l’on simulait ce qu’il se passe dans une writer’s room. Nous étions 12. Et dès la deuxième séance, je me suis dis que ce serait vraiment cool d’expérimenter la co-écriture. À 2 ou 3, pas +.

Je n’avais jamais écrit en co-écriture avant. Étant une introvertie, je me suis demandé si c’était fait pour moi. Au-delà de ce côté solitaire, j’ai aussi une grande capacité d’écoute et j’aime la richesses des échanges d’idées. Alors, j’ai voulu tenté.

Je me suis dit qu’on écrirait une bible de série à 2 et qu’on la présenterai au groupe. Que ce serait un projet contextuel.

Très rapidement, j’ai pensé à un auteur du groupe en particulier. Question d’intuition, je sentais que l’on pouvait avoir une sensibilité proche. Je lui ai donc envoyé un mail pour lui proposer d’écrire ensemble. Pour rappel, on ne s’était vus que deux fois. On ne se connaissaient donc pas. Et pourtant, l’idée lui a plu, il a accepté.

On s’est rejoint dans un café, avec quelques idées griffonnées chacun de notre côté. Et la magie a opéré. Pendant cette première séance, en 3h, on avait non seulement un sujet qui nous parlait profondément à tous les deux – et ça c’est déjà énorme – mais aussi un réseau de personnage et une intrigue principal. J’étais ravie de voir que c’était possible.

On a ensuite fait plusieurs séances. Et nous avons présenté notre bible à l’atelier. Nous avons des retours très encourageants. Nous avons donc persévéré, jusqu’à écrire un pilote.

Ce que j’apprécie dans notre collaboration ?

  • Le fait que l’on se complète assez bien : je suis organisée et tout en subtilité. Il est capable d’avoir des idées bien plus wild que moi et j’adore ça. Et il ne se contente pas de la première réponse trouvé. Ça me challenge et c’est parfait.
  • J’ai également été surprise de la fluidité avec laquelle on travaille. Pas de susceptibilité en nous. De la bienveillance certes mais on ne prend pas les choses pour nous, on sait faire au mieux pour le projet.
  • Avant chaque séance, on prend le temps de se raconter nos vies pour se mettre en jambe. C’set agréable et ça délit les langues. Parfait pour proposer tout un tas d’idées ensuite.
  • Il y a autre chose que j’apprécie particulièrement, c’est être deux dans l’aventure, face aux producteurs, aux diffuseurs, aux différents collaborateurs. Cela donne une force en +, non négligeable.
  • J’ai le sentiment qu’à deux, on va beaucoup plus loin dans la recherche d’idées, qu’il est plus facile d’aller profond. Il est aussi plus facile d’enchainer les heures. Quand l’un est fatigué, l’autre garde le cap et on peut faire des séances de 4h avec joie !

Étrangement, je ne dirais pas qu’on avance forcément plus vite. Et ce n’est pas forcément nécessaire. Je ne dirais pas non plus que c’est mieux…

Quoi que, pour débuter ça a été un vrai + pour moi. Je ne pense pas que j’en serai là où j’en suis sans notre collaboration. Ensemble, on a acquit quelques réflexes en terme d’écriture et on a un projet suffisamment aboutit pour servir de carte de visite.

Si toi aussi tu aimes écrire seule habituellement, prends donc le temps d’y réfléchir. Tu as peut-être beaucoup à y gagner…

Raconte-moi ton expérience en commentaire.

Au festival de la fiction tv !

Nos bouilles au festival de la fiction tv !

CategoriesBilans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *